TROUBLES LOGOPEDIQUES ET NEUROPSYCHOLOGIQUES

La dyslexie

La dyslexie correspond à une difficulté d’apprentissage de la lecture. La dyslexie fait partie des troubles du langage écrit, une catégorie des « troubles spécifiques de l’apprentissage ».

Parmi les troubles du langage écrit, on retrouve des difficultés d’apprentissage chez l’enfant, qui peuvent concerner :

  • la lecture (dyslexie) ;
  • l’orthographe et l’expression écrite (dysorthographie) ;
  • l’écriture (dysgraphie).

Dans le cadre de ces troubles, une bilan puis une éventuelle prise en charge logopédique sont indiqués.

Définition de la dyslexie

La dyslexie, terme fort répandu de nos jours lorsque des difficultés scolaire surviennent, représente un trouble de l’apprentissage de la lecture.

Cependant, certains points doivent être pris en compte avant même de pouvoir penser à poser ce diagnostic, à savoir :

  • Un niveau intellectuel normal
  • Pas de troubles perceptifs ou sensoriels (trouble auditif et/ou visuel
  • Pas de troubles psychologiques primaires
  • Scolarisation « normale »

Malgré les nombreuses difficultés que présente un enfant face à l’apprentissage de la lecture, il ne peut être toujours associé à de la dyslexie. Un blocage à l’école, un refus des apprentissages ou encore de mauvais apprentissages doivent être pensés avant de « forcément » déduire un trouble spécifique tel que la dyslexie.

La dyslexie peut concerner autant des adultes que des enfants. Les difficultés que présente une personne dyslexique ne disparaissent jamais totalement mais peuvent être fortement réduites avec de bonnes conditions de traitement.

Il est important de noter que la dyslexie est très souvent associée à la dysorthographie.

Quelques données sur la dyslexie

A ce jour, la recherche est toujours en cours et la dyslexie nous réserve sans doute encore beaucoup de surprises ! A l’heure actuelle, beaucoup de données nous indiquent que la dyslexie correspond à un dysfonctionnement cérébral concernant le langage.

La recherche démontre également que des facteurs génétiques sont impliqués : dans 50% des cas, un proche présente également des difficultés d’apprentissage.

La dyslexie touche plus souvent les garçons que les filles (3 ou 4 pour 1 fille).

En contrepartie de leurs difficultés de langage écrit, les enfants dyslexiques présentent souvent d’autres aptitudes supérieures à la moyenne comme celles de perception visuelle et d’attention spatiale.

Comment reconnaître un enfant dyslexique ?

Plusieurs types d’erreurs peuvent être commises, mais comme un enfant n’est pas un autre, il n’existe pas d’erreurs types !

Certaines sont en revanche plus fréquentes et peuvent vous mettre la puce à l’oreille.

Lors de la lecture, les enfants peuvent effectuer des confusions auditives ou encore visuelles. De plus, leur temps de lecture est souvent allongé, ils rajoutent ou omettent parfois des sons et des pauses. Les hésitations sont très fréquentes.

De plus, suite à leur difficultés de déchiffrage, la compréhension du message écrit n’est que souvent partielle.

Comment dépister la dyslexie ?

Les troubles de langage écrit peuvent être dépistés relativement tôt, dès l’âge de 4-6 ans. En effet, la dyslexie est souvent (mais pas toujours !!) précédée de difficultés en langage oral. De bonnes capacités en langage oral sont un prérequis important avant de pouvoir aborder sereinement l’apprentissage du langage écrit.

Ce dépistage se fait par un(e) logopède.

La rééducation logopédique

Toute prise en charge logopédique commence par un bilan, une évaluation des différents capacités de langage écrit – lecture et production – les prérequis du langage oral sont également testés.

Après cette vision globale des aptitudes du langage écrit, une prise en charge peut commencer, en concertation avec les parents et selon les critères de l’INAMI.

Une prise en charge peut être suivie pendant une période de 2 ans, à raison de 2 fois 30 minutes par semaine mais la durée dépend évidemment de l’âge de l’enfant et du trouble.

Lors de séances logopédiques, l’enfant apprend à mettre en place des stratégies pour suivre les différents apprentissages. A l’aide de jeux et de conseils, les capacités de base et plus précises sont travaillées afin de pallier à la dyslexie et d’améliorer les capacités de lecture de l’enfant.

Ce texte a été rédigé par Marie Smets, logopède au centre Thérapsy.

Vous n’avez pas trouvé la réponse à vos questions ?
Vous souhaitez prendre rendez-vous ?

N’hésitez pas à nous contacter du lundi au vendredi de 09h00 à 19H00
Tél. : +32 2 880 02 88